Sabine Monpierre, fondatrice-présidente
Un parcours consacré à l’engagement communautaire

Canadienne francophone, d’origine guadeloupéenne, Sabine Monpierre est diplômée en Développement communautaire et relations interculturelles. Elle est reconnue pour sa maîtrise des enjeux sociaux communautaires et de l’accompagnement interculturel depuis 13 ans. Interpellée par la défense des droits de la personne, elle est sensible à la problématique des réfugiés, des immigrants et des sans-papiers, s’implique dans différents espaces de consultation et de recherche et contribue par son expertise aux chantiers de réflexion sur des enjeux œcuméniques et du dialogue interreligieux, sur des enjeux de paix, de la justice sociale, de lutte à la pauvreté, de la place du fait français, de la politique interculturelle, de la citoyenneté urbaine, de la discriminations des personnes racisées, du racisme et la discrimination systémiques. Certifiée animatrice de l’atelier Mythes et Réalités en interculturel, elle sensibilise son public sur la compréhension des situations en contexte pluriethnique afin d’identifier les défis dans la déconstruction des mythes.

Mobilisée pour la démocratie de proximité et la lutte contre toute forme d’exclusion, elle contribue aux réflexions liées sur les enjeux de paix et de la justice sociale et s’investit concrètement à la construction de la justice sociale. Femme de conviction et d’action, durant ces dernières années, elle a coordonné et géré la distribution hebdomadaire de paniers en denrées alimentaires réservés en priorité aux familles nouvellement arrivées au Québec (demandeurs d’asile, réfugiés, résidents permanents) ou en situation de précarité. Pour accompagner les nouveaux arrivants dans leur processus migratoire, elle a coordonné des programmes de francisation, a soutenu des initiatives visant à rapprocher les différentes communautés culturelles de plusieurs quartiers de Montréal, contribué à la lutte contre toute discrimination, exclusion, marginalisation. Sa contribution par ses expertises à l’avancement des débats et décisions qui touchent les Montréalais.es. a été remarquée par le bureau de la présidence de la Ville de Montréal dans sa qualité de vice-présidente sortante au Conseil Interculturel de Montréal après 3 ans de mandat de 2016 à 2019.

Ses compétences sont recherchées notamment en : identité personnelle, stéréotypes, préjugés et discrimination, formation de l’identité chez les minorités raciales et les groupes majoritaires, vision du monde, orientation des valeurs, communication interculturelle, choc culturel, acculturation, mythes et réalités en interculturel.

Sabine Monpierre croit en l’action communautaire et au bien-être de sa communauté antillaise. Afin de permettre une meilleure connaissance et respect des droits garantis par la Charte des droits et libertés de la personne, elle a intégré l’équipe du service éducation-coopération à la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse. Elle veille activement au traitement des demandes de service conseil en accommodement raisonnable et des séances de formation sur les 14 motifs de la Charte.